La colonie des sang mêlé

Nous sommes 5 ans avant l'arrivée de Percy Jackson à la colonie, les sang mêlé sont de plus en plus nombreux à arriver. Vous en êtes, écrivez votre histoire.
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La Grande Maison

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 23/04/2016

MessageSujet: La Grande Maison   Sam 23 Avr - 21:41

Voilà, le centaure regarde le terrain sabloneux où une bande de garçons jouent au foot. Le centaure sourit heureux de voirs ses pensionnaires s'épanouirent dans leur miieu de vie.
1ère voix: Hum Chiron...
Chiron: Oui... À qui ai-je l'honneur de parler?
1ère voix: Thimothay Asden. Je suis là depuis bientôt deux ans.
Chiron: Et nous ne nous sommes jamais rencontré avant?
Thimothay: Si une ou deux fois mais vous ne connaissiez pas mon identité.
Chiron: Dis-moi en plus sur toi Thimothay.
L'humain réfléchis en choisissant soigneusement ses mots.
Thymothay: J'ai 12 ans et je suis ici depuis l'âge de 10 ans. Mon caractère varie en fonction des situations mais j'ai beaucoup hérité de mon père Appolon. Je suis un doux rêveur qui passe son temps à s'imaginer des histoires. Je suis un peu un enfant de la Lune et pourtant j'ai peur du noir. C'est ma grande phobie. Je me sens plus proche du Soleil, c'est comme une protection pour moi. Je peux me montrer prétentieux et arrogant mais le fait que je sois intelligent compense le tout même si étant naïf, je me laisse facilement berner. Bien sûr je suis dislexique car je lis plus facilement le grec ancien...Je suis aussi un poête dans l'âme comme mon père.
Le garçon de grande taille et de corpulence athlétique regarde Chiron.
Chiron: Ton père est... ah d'accord. Tu as ton caractère bien à toi!
Thimothay: Oui.
Le garçon aux cheveux bruns s'arrétant juste au dessus de ses épaules faisait de lui un enfant assez attirant. Ses yeux d'un bleu aussi profond que la mer sont envoutants. Le gosse a une armure de combat complète mais ne garde que la plupart du temps son plastron ainsi que sa ceinture où est attaché sa dague. En bandoulière, il a toujours son arc ainsi qu'un carquois remplis de flèches.
Thimothay: Je suis né en Angleterre à Londre, ma mère y a découvert mon père. Je ne sais plus dans quelles circonstances ils se sont rencontrés mais bref. Mon père a ducse séparer de nous quand j'avais 5 mois à peine. Ma mère étaient bouleversée par cette séparation mais elle a du continuer à s'occuper de moi. Je n'étais pas un enfant facile à gérer, moi. hyperactivité et ma dyslexie s'aggravaient progressivement. Cela m'inquiétais comme cela inquiétais ma mère. Mais quand j'eu 5 ans ma mère et moi fuyâmes Londre pour nous réfugier à New York car une gorgones s'était attaquée à nous. Ma mère une fois arrivée à New York regarda derrière elle pour être sur de ne pas être suivie mais fut pétrifiée par la gorgone Méduse. J'appris alors à vivre seul pendant un an avant que cela ne devienne insupportable. J'étais souvent l'objet de traques. Je détestais cela donc un jour je me suis fait prendre et on m'a ammené dans un orphelinat. Ma matière préférée était le grec que les plus grands apprenaient. Un de mes rares amis m'apprenait tout ce qu'il voyait en cours et je devenais vite plus fort que lui. Plusieurs fois dans ma vie, j'entendis des paroles dans ma tête. Mais je ne comprenais jamais rien alors un jour j'ai décidais de fuguer de l'orphelinat. Pendant trois jours j'ai survécu et le quatrième, j'arrivais devant la porte du camp des sangs mêlés. Je me suis entraînés sans relâche dans l'espoir d'avoir une quête bientôt mais je n'en ai jamais eu.
Chiron: Histoire mouvementée. Tu voualis me poser une question?
Thimothay: Oui! Aurais-je un jour une quête?
Chiron: Il faut de la patience jeune étudiant. Termine tout tes entraînements et on verra plus tard.
Thimothay: D'accord.

(Hors jdr: Vous avez compris le contexte, vous présentez votre perso en rp à Chiron (admin) en lui donnant votre prénom, nom, âge, caractère, physique et l'histoire... Pour ma part j'ai choisis de décrire mon perso dans la narration et le reste dans les dialgues mais c'est à vous de choisir votre manière de vous y prendre.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colo-des-sm.discutforum.com
Gabriel Thy



Messages : 1
Date d'inscription : 23/04/2016

MessageSujet: Re: La Grande Maison   Dim 24 Avr - 8:06

Je m'avance craintivement dans la clairière en lançant des regards furtifs partout. Ce lieu bien qu'étrange m'évoque une sensation de déjà vu. Je balaye tout le monde des yeux avant de tomber sur un homme-cheval qui discute avec un enfant. Je décide de m'avancer vers eux pour me renseigner.

Moi: Bonjour, je suis nouveau ici au camp des sangs mêlés. J'ai entendu parler d'un certains Chiron et j'aimerais le rencontrer.
Chiron: C'est moi jeune homme. Tu dis être nouveau. Très bien mais peux-tu te présneter un peu?
Moi: Oui bien sûr, je suis Gabriel Thy et j'ai 15 ans. Je suis fils de Athéna je crois.

Le regard gris que je lance à Chiron pour le dévisager est beau. L'enfant qui discutait avant avec Chiron me regarde et remarque que he suis petit, mince, j'ai les cheveux coupés courts bouclés mais pas trop en batailles sur ma petite tête. J'ai de fines lèvres. Un nez un peu grand et au milieu de mon visage et au dessus on peut voir un regard gris qui peut déstabiliser plusieurs personnes qui ne font pas attention. Mon tee shirt en lambaux et ma pair de vans crasseuse sont là pour me recouvrir avec mon pantacourt.

Chiron: Très bien Gabriel et bien tu vas m'en raconter plus sur toi, ton histoire, ton caractère...
Gabriel: Mon caractère hum: je suis intelligent, sage et fin stratége... Comme ma mère. Lors des tournois de foot, c'est moi qui choisis la tactique à adopter. Je suis sportif, bagarreur je tilte à la moindre remarque désobligeante qu'on me fait. Je suis agile et souple. Je fais confiance à très peu de personnes car j'ai très peu d'amis. Mais je suis quand même persévérant, quand je commence une chose, je la termine... Je suis né à Waschington et je me souviens avoir vécu deux ans avec ma mère. Je m'en souviens un petit peu. Elle était belle, avait un regard gris comme le mien et était un puit de sagesse. C'est pour ça que très tôt, j'était aussi intelligente qu'elle. Mais elle a du me quitter, je me souviens de ce jour où elle avait parlé très longtemps avec mon père. Quand ils m'ont annoncé la nouvelle, j'avais deux ans mais je comprenais bien la situation. À cet instant là, la colère, la tristesse et la peur nouaient mes entrails. J'avais mal dans mon petit coeur. Malgré cela mon père que je n'aimais pas trop m'envoya à l'école l'année d'après. J'étais le meilleur élève de la classe malgré ma dyslexie. Et vite j'ai sauté deux classes car en moyenne section je savais déjà lire. Pendant mes années au primaire, je me suis fait un seul ami nommé Guy. On s'est ensuite retrouvé ensemble au collège et nous étions à peu près de même niveau... Mais lui me surpassait en grec et en latin. Un jour je rentrais chez moi après les cours et vit mon père qui affichait une mine heureuse. Je lui demande pourquoi et il me répond qu'il s'est fiancé. Pour moi cela voulait dire qu'il oubliait ma mère doncje décidais de fuir chez mon ami Guy. Mais arrivé devant chez lui, un centaure comme vous m'a abordé et m'a rué de coup de sabot. Je ne sais pas pourquoi ensuite Guy a ouvert la porte et a dit au centaure de se calmer. Celui ci c'est calmé car il croyait que j'étais venu embêter Guy et il croyait que je n'étais pas sang mêlé ensuite il m'a dit d'aller vous voir et Guy me révéla qu'il me protégeai, que lui aussi était un sang mêlé et il a rappelé le centaure pour qu'il m'accompagne jusqu'à la colo. Je suis monté sur son dos et il m'a abandonné à cents mètre de la porte alors je suis entré dans l'enceinte et je vous ai rencontré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 23/04/2016

MessageSujet: Re: La Grande Maison   Dim 24 Avr - 9:08

Chiron regarde le fils d'Athéna, moi je resste en retrait. Je vois sur l'expression. du visage du centaure qu'il est impressioné par l'histoire assez dure qu'a vécu Gabriel. L'ado a l'air d'avoir quand même un sale caractère.
Chiron: Thimothay, tu vas faire visiter le camp à Gabriel et tu termines par son bungalow.
Moi: No problème Chiron.
Chiron: Ah oui tu es acceptés cher ami chez les demis-dieux.

Je vois un sourire de soulagement qui se peint sur le visage de Gabriel.

Chiron: Mais es-tu sûr d'être fils d'Athéna?
Gabriel: J'en suis plus que sûr et je ferais tout pour vous le prouver.
Chiron: Très bien allez oust jeunes chenapans.

Pour rigolez je fais mine de m'effrayer et détale à toute vitesse. Gabriel me suit et je lui lance un sourire complice qu'il me rend presque aussitôt.

Moi: Je suis Thimothay Asden. Regarde là il y'a la grande maison. Tu peux aussi voir Monsieur D entrain de bronzer.
Gabriel: Très bien.
Moi: Bonjour Monsieur D.
Monsieur D: Bonjour Thimothay et un nouveau oh très bien...
Gabriel: Je suis Gabriel Thy fils d'Athéna.
Moi: Viens on continue la visite.
Et je marche en direction des écuries des Pégases.
Gabriel: Y'en a des fraises ici.
Moi: Ouais. Là y'a les écuries des Pégases. Les chevaux ailés.

Gabriel s'en approche doucement et caresse l'encolure d'´une des bête. Le cheval ailé hennit de joie.
Je conduit ensuite mon ami à la forge et à l'armurerie. Il regarde avec fascination la précision des détails sur les arcs. Je coninue et lui montre le poing de Zeus. Il s'y intéresse peu donc nous passons à la suite. Nous marchons un peu avant d'arriver aux arènes.

Gabriel: C'est ici quon se combattra?
Moi: En partit oui...

Je le vois sourire. Ensuite je lui présente vite fait le réféctoire et les douches avant de passer sur la plage aux feux d'artifices. Le sable fin et lisse se glisse dabs mes baskets. Donc je continue en lui montrant d'abord le mur d'escalade, ensuite l'amphithéâtre après le lac de canoé et avant la fin je lui montre lieu destiné aux arts et le pin de Thalia. Je lui ecplique rapidos l'histoire qui datent de très peu. Et je me dirige avec Gabriel vers les bungalows.
Moi arrivant devant le bungalow 6: Et voilà où tu cas dormir. Dans le bungalow 6 celui d'Athéna ta mère.
Je pars en face. Mes amis du bungalow 7 m'attendent.

Gabriel: Hum merci Thimmy.
Moi:De rien Gabi.

Je sens que des liens forts sont entrains de se créer.

(Hsujet. Gabriel c'est exactement ce que j'attendais de toi malgré des petites fautes, tu es pfficiellement recencé, tu peux commencer à aller t'entraîner.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colo-des-sm.discutforum.com
Zadyssa



Messages : 2
Date d'inscription : 25/04/2016
Age : 14

MessageSujet: Re: La Grande Maison   Mar 26 Avr - 20:37

Le soleil m'éblouissait tandis que je quittai le rassurant refuge des sapins... Une main devant les yeux, j'avançai quelque peu à l'aveuglette. Tiraillée par la faim et la fatigue, je me sentais si choquée et désorientée... Tous ce qui m'étais arrivé me semblait surréaliste ; et pourtant, je ne pouvais nier la vérité : je m'étais bel et bien faite attaquée par des monstres sorties tout droit de la mythologie grec. Pourquoi toute cette histoire devait tomber sur moi ?!
D'un pas chancelant, je parcourus quelques mètres de plus pour remarquer que je me trouvai désormais dans une clairière... occupée d'enfants de tous les âges ! Mais que faisaient-ils là ? Qui était-il ? C'était impossible, je devais rêver ! Et pourtant, mon instinct me soufflait que ce n'était absolument pas le cas. Tout était réel, j'en avais fais les frais et ce durant un bon bout de temps...

La sueur collait mes vêtements à ma peau beige. J'avais en tout et pour tout un débardeur gris foncé recouvert d'une chemise à multiples carreaux rouge foncé, bleu foncé et blanc. Certaines couleurs se surmontaient. L'habit était ouverte et les manches, retroussées jusqu'aux coudes. Comme bas, j'étais simplement habillée d'un pantalon sombre, terminé par des chaussures à lacets montant juste au-dessus des chevilles.

Des multitudes de questions s'imposaient à moi. Je n'avais aucune idée du pourquoi j'étais ici... J'étais suffisament intelligente pour comprendre que quelque chose ou quelqu'un m'avait poussée à m'y rendre, et j'espérai que les occupants de cette étrange colline allaient pouvoir m'éclairer là-dessus. Peut-être pourrais-je même rentrer chez moi par la suite ? Mon cœur se serra tandis que je repensais à ce qui s'était passé... Non. Il ne fallait pas y retourner, je devais me cacher, loin, très loin.

Alors que je ruminai sur ma vie, un... homme-cheval s'approcha de moi au galop. Mon cœur fit un bond dans ma poitrine tandis que je reculai d'un pas, terrifiée. La créature aurait dû me fasciner, et pourtant, ce n'était pas le cas. Je ne pouvais[i] pas m'émerveiller après ce que j'avais vécu. Je ne [i]devais pas faire confiance à ce genre de chose.
Ma grande conviction s'envola sitôt que l'homme-cheval m'ait adressé la parole :

Homme-Cheval : Une nouvelle venue ? Je suis ravi de faire ta connaissance. Comment t'appelles-tu ?
Moi : Je ne comprends rien... Qui êtes-vous ? Qu'est-ce que cet endroit ? Pourquoi devrais-je dire mon nom à un parfait inconnu ?!
Homme-Cheval : Tu es très méfiante... et tu m'as l'air de débarquer, ici. Je suppose que tu ne sais même pas qui tu es, ni ce qu'est ce lieu ?
Moi : Je sais ce que je suis. Une fille de treize ans complètement terrifiée par ce qu'elle a vécu qui fuyait dans une forêt avant de tomber sur une colline des plus étrange. Excusez-moi, mais ça inspire à la méfiance.
Homme-Cheval : Je devine rien qu'à ces phrases que tu trouves au bon endroit. Mais pour que j'en sois sûr, tu dois me dire ton nom, pour la politesse -je dirai le mien en échange - ainsi que ton caractère... et surtout ton histoire.

Je ne savais que lui répondre. Je n'avais absolument aucune envie de lui conter ma vie, mais je devinais qu'il pouvait m'apporter des réponses. Son air accueillant et compatissant acheva de me convaincre.

Moi : Très bien... Je me nomme, euh... ce n'est pas un prénom très commun... Zadyssa. En réalité, mon père était un grand fan de Star Wars. Vous connaissez ? Les Jedi, les Sith, l'Empire, la Force... Tous cet univers de science-fiction. Et... les prénoms des personnages sont très étrange... Si grand fan, il a même changé son nom de famille ! Désormais, je m'appelle Zadyssa Yunixy.
Homme-Cheval : Il y a donc une grande histoire derrière ton prénom, ma chère Zadyssa. Je ne te cache pas que je le trouve très particulier. Moi, c'est Chiron.

Le dénommé Chiron me tendit la main tandis que mon cœur effectuait un nouveau soubresaut dans ma poitrine. Chiron ?! Le fameux centaure, celui qui a formé Héraclès ? Comment avait-il pu vivre aussi longtemps ? Je devais rêver... Mais une nouvelle fois, mon instinct me dicta le contraire... En plus de cette étrange voix dans ma tête. Je ne saisissais pas ses paroles, mais la devinait présente... et comprenait ce qu'elle attendait que je fasse.

Chiron : Dis m'en plus sur toi, Zadyssa. Ton histoire me paraît sombre et triste. Je ne souhaite pas te faire raviver de mauvais souvenirs, je veux simplement découvrir ton potentiel et la personne qui se cache derrière ton prénom.

Je pris une profonde inspiration avant qu'un violent vertige ne me prenne. Les deux mains sur les tempes, je fis signe à Chiron que j'allais bien, bien que je pensais le contraire. Après m'être reprise, je pris la parole :

Moi : Je n'ai jamais connu ma mère. C'est mon père qui m'a élevé. Un physicien dans l'âme mais surtout un grand rêveur. Disons simplement qu'il tentait de mettre au point un véritable sabre laser. Mais je lui avais bien dis que notre technologie n'était pas assez avancée pour trouver un moyen de régler le laser ! Il a bien réussi à en faire un très fin avec une puissante diode, mais le laser était infini ! Et pour canaliser une telle énergie, je n'ose imaginer combien de central nucléaire il faudrait, un bon paquet, en tout cas ! Enfin, je m'écarte du sujet... J'ai vécu de beau jour avec lui... Jusqu'à ce que l'on me détecte des symptômes indésirables. J'étais hyperactive, dyslexique et légèrement précoce mais ce uniquement dans le langage et la compréhension. Me gérer était compliqué. Je suis allée à l'école et je m'ennuyai ferme, mais je ne pouvais sauter de classe étant donné que j'avais beaucoup de mal à lire. À mon grand désarroi, car j'adorais ça ! Toujours était-il que mon père se méfiait de moi. Je lui faisais peur et lui rappelai ma mère. Elle est morte en me donnant la vie... Je n'ai jamais eu d'amis, toujours repoussée et jamais acceptée, triste sort. Enfin, c'est il y a trois ans que les choses se gâtèrent. J'habitai en Floride et nous avons déménagé plusieurs fois pour des raisons qui m'étaient jusqu'alors inconnue. Il y a un an, j'ai été attaquée par un monstre à la sortie des cours. Je n'ai pas songé à le regarder, ce n'est pas la première chose que l'on fait, n'est-ce pas ? J'ai fui, je suis rentrée chez moi... Mais je n'ai pas trouvé mon père, ni dans son atelier ! Il était parti et avait fait ses valises ! Il m'avait abandonnée... Entre temps, je me suis faite attaquée un bon nombre de fois... Et j'ai fini par m'apercevoir qu'ils m'empêchaient de rallier un certain point en me poussant toujours dans la direction opposée. Je suis parvenue au bout d'un an à venir jusqu'ici. Je ne croirais pas facilement que c'est le lieu que je cherche. J'ignore même la nature de ces choses !

Chiron me regarda avec compassion. Je n'avais pas encore fini ma présentation... Je devais préciser mon caractère. Mais soudainement, je fus prise de vertige, ma vue se brouilla, mon ventre cria famine tandis que je transpirai de plus en plus et que ma respiration sifflait. Je perdis mes repères et basculai en avant tandis que je sombrais dans l'inconscience et le sommeil.

[Hors rp : la suite de ma présentation se fera à mon réveil après un post de l'admin.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elen Wood

avatar

Messages : 1
Date d'inscription : 27/04/2016

MessageSujet: Re: La Grande Maison   Mer 27 Avr - 18:50

Je n'aurais jamais imaginé je puisse piquer un sprint pareil, moi, Elen Wood, la tortue : aucune endurance, des muscles tellement faibles qu'on les croirait atrophiés. Et pourtant...je suis en train de courir à une vitesse folle, et pour cause, la motivation est bien plus...motivante, disons, qu'un simple chronomètre. Les créatures qui me poursuivent paraissent avoir été tirées du livre de grec de mon frère aîné Dorian, et bien sûr ce ne sont pas les sympathiques esprits des eaux ou je-ne-sais-quoi...non, forcément, mes poursuivants rentrent dans la catégorie "méchants à éviter coûte que coûte". La poisse, donc. Ma légendaire poisse, héritée de ma famille. Mais là, tout de même, elle atteint des sommets.

Je me recentre sur mon objectif premier : finir la journée vivante, et si possible en un seul morceau. C'est pas franchement gagné... Malgré la poussée d'adrénaline, mon corps commence à fatiguer. Inconsciemment, je ralentis jusqu'à ce qu'ils soient près de m'attraper...et là, miracle ! Ils sont stoppés en pleine course par une barrière invisible. Voilà qui est providentiel ! Je fais quelques pas dans cette zone protégée et commence à comprendre que je suis dans un endroit spécial. J'arrive dans une clairière où des jeunes paraissent....se battre ? Est-ce que j'ai remonté le temps ou quoi ? C'est alors que je vois un...homme cheval, oui un homme-cheval ! En plongeant dans mes souvenirs, j'en déduis qu'il s'agit d'un centaure. Après mes poursuivants bizarres, je ne peux décemment plus être surprise. En tout cas, c'est ce que je pense...

L'homme-cheval- le centaure donc – s'approche de moi, l'air intriguée. En le voyant si près, j'esquisse un mouvement de recul, un peu impressionnée. Mais sa voix est rassurante :

Centaure
: Tu viens d'arriver, non ?
Moi : (essoufflée) : Oui...ça se voit assez, non ? J'ai pas votre matos de guerrière, là...

En effet, ma tenue est aux antipodes de celle des pensionnaires : un sweat gris marqué "May the Force be with me" (j'en ai eu besoin, croyez-le ou non), sur une blouse blanche qui dépasse légèrement, un jean noir et des converses originellement bleues, mais à présent recouvertes de boue et de feuilles. Mes cheveux noirs sont emmêlés, et courts depuis mon dernier passage obligé chez le coiffeur, et mes yeux gris sont inexpressifs, une méthode que j'ai adoptée pour ne jamais paraître stressée.

Centaure : Quel est ton nom ? Le mien est Chiron.
Moi : Je m'appelle Elen Wood. Pourquoi ?
Chiron : Si tu as pu traverser cette barrière, c'est que tu es une demi-déesse.
Moi : Quoi ? Euh...tout compte fait, ça explique pas mal de choses...

Du haut de mes quatorze ans et des poussières, je n'ai pas eu une vie facile, d'où le fait que je sois une grande solitaire. Ma nature peu bavarde m'a exclue de la société des gens de mon âge : je ne dis que le strict nécessaire, et encore... Aussi, quand on m'interroge trop, j'ai tendance à m'énerver. Je suis hypersensible, également.

Chiron : Qu'est-ce qui t'a mené ici ?

Je n'aime pas raconter mon histoire, mais maintenant, j'ai le sentiment que c'est nécéssaire. Je prends une profonde inspiration tout en préparant mon discours, puis me lance.

Moi : Je ne sais pas qui sont mes parents, j'ai été abandonnée à la naissance et j'ai été adoptée par un couple qui n'arrivait pas à avoir d'enfant. Mes premières années ont été heureuses, mais...quand j'ai eu sept ans, mes parents adoptifs ont réussi à avoir un enfant. Capricieux, insupportable mais très mignon, il avait toutes les attentions, tout l'amour. Délaissée comme je l'étais, je me suis réfugiée dans l'apprentissage et à force d'étudier pour leur prouver que je méritais de l'attention, j'ai fini par sauter une classe. Mais au contraire, ça m'a isolé. Et puis, au fil du temps, des choses bizarres ont commencé à se produire, ils m'en rendaient responsable. Il y a un mois, j'ai craqué. J'ai fugué de chez moi. C'est là que les ennuis ont commencé...je me suis fait attaquer plusieurs fois par des créatures étranges, mais j'arrivais toujours à m'enfuir, miraculeusement. Cette fois, j'étais sur le point de me faire attraper quand je suis arrivée ici. Mais qu'est-ce qu'est ce "ici" ?

J'ai débité mon histoire d'un ton neutre et monocorde, sans émotions. Résultat d'un "blindage émotionnel"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 23/04/2016

MessageSujet: Re: La Grande Maison   Mer 27 Avr - 21:50

Le Centaure fait signe à un enfant d'Apollon d'intervenir pour aider Zadyssa à retrouver la conscience.
Il est bien connu que ses enfants sont de bons guérisseurs. Il tombe alors sur une tête vue très récement qui n'es autre que Thimothay.
Chiron: Comme on se retrouve jeune homme.
Thim:Que se passe-t-il.

Thimmi regarde le centaure puis le corps inanimé à ses pieds. Une jeune fille d'à peu près 13 ans.
L'enfant se penche sur elle et fait signe à ses frères et soeurs de venir pour l'aider à la transporter jusqu'à l'infirmerie. Ensuite il la pose délicatement sur un lit et l'observe.

Pendant ce temps là Chiron acceuille encore une nouvelle. Bonne journée aujourd'hui! Il l'écoute se présenter. Elen n'a pas l'air d'avoir une vie très facile.
Elen: Mais qu'est-ce que ce "ici"?
Chiron: La colonie des sang-mêlés. Tu es une demie-déesse. Ton père ou ta mère doit être un dieu!!
Elen: Les dieux de la mythologie grecque?
Chiron: Oui et il ne reste plus qu'à savoir qui est ton dieux ou ta déesse mère.

Chiron voit dans les yeux de Elen de la fatigue, de la peur mais aussi le désir de faire ses preuves. il marche avec elle et ils parlent de la mythologie. Enfin non pas de la mythologie mais de la réalité. Je vois que Elen m'écoute avec attention et a un peu de mal avec la réalité.
Chiron (désignant une bande d'ados):Pour survivre aux monstres, tu devras apprendre à manier l'épée et...
Thimothay:Chiron, Chiron, Zadyssa est bien plus blessée que nous le croyons.
Chiron: Désolé Elen je dois y aller. Une nouvelle arrivée peu avant toi est tombée dans les pommes. Je dois aller voir comment elle va.

Le Centaure laisse la jeune fille en compagnie d'un adolescent de son âge et galoppe en direction de l'infirmerie. Thim l'accompagne jusqu'au lit de la passiante et lui montre sa tête. Ses cheveux de derrières sont légèrement rouges. Chiron les soulèvent pour voir alors une entaille. Elle n'a pas l'air très profonde mais c'est une longue entaille qui part du sommet quasiment du crâne pour terminer dans la nuque. Le centaure attend une demie-heure au chevet de la fille avant que celle ci ne se réveille.
Chiron:Reste posée. Calme toi.
Thimothay:Où as-tu eu cette blessure?

[Hors sujet
Elen: bonne présentation. des yeux gris? fille d'Athéna...? Ouais tu es validée. (si tu veux tu peux aller faire un tour aux bungalows mais comme tu n'es pas officiellement déclarée par ta mère ou ton père, tu dois aller à celui de... Hermès le 11.
Zadyssa: Personnage que tu prends le temps de développer. On vois que tu as réfléchis à ton personnage. À toi la suite et si quelque chose ne te conviens pas dans ce qu'on avait convneu prévien moi! Et oui sinon vive star wars. J'ai l'impression que vous êtes fan? je me trompe?


Dernière édition par Admin le Jeu 28 Avr - 21:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colo-des-sm.discutforum.com
Zadyssa



Messages : 2
Date d'inscription : 25/04/2016
Age : 14

MessageSujet: Re: La Grande Maison   Mer 27 Avr - 23:16

Je me réveilla quelque peu en sursaut et avec un mal de tête imprescriptible. Alors que je pensais avoir fait le tour des bizarreries, je me rendis compte que j'avais deux têtes penchées au-dessus de moi : Chiron et un adolescent qui devait avoir dans les quinze ans. La première chose que je me demandais, c'était : "ils laissent entrer des chevaux dans les bâtiments ? La seconde fut : "Où est-ce que je suis...?"

Chiron : Reste posée. Calme-toi.
Adolescent : Où as-tu eu cette blessure ?

Je ne comprenais pas ! De quoi parlaient-ils ? Quel blessure ? Qu'est-ce que je faisais ici ? Que s'était-il passé?  Pourquoi avais-je l'impression de connaître Chiron - sachant que je me souvenais de son nom - mais pas de la manière dont je l'avais rencontré... ?

Je cherchai désespérément dans mes souvenirs... mais n'en trouvait aucun ! Rien que des mots, des sentiments, des allusions, des lieux ou des sensations. Qu'est-ce qui m'arrivait ? J'étais complètement perdue et désorientée.

Moi : Je... Je ne me souviens de rien...
Chiron : Perte de mémoire ? Pas étonnant au vue de ta blessure. Heureusement que tu as pu me dire quelques informations sur toi avant de t'évanouir. Je t'avais bien certifié que ça pourrait servir !
Moi (méfiante) : J'écoute...
Chiron : Tu te nommes Zadyssa  Yunixy, tu viens de Floride et tu as treize ans. Durant un an tu as été pourchassée par des monstres, et tu as fini ici, à la colonie des sangs-mêlés.
Moi : Euh... Ah bon ?

Je me sentais ridicule. Me tournant vers l'adolescent, je m'apprétais à le voir rire, mais ce ne fut pas le cas. Au contraire. Il me regardait d'un air compatissant.

Adolescent : Je m'appelle Thimotay. Ravi de faire ta connaissance, Zadyssa. Je suis le fils d'Apollon.

Je ne fis même pas attention au fait qu'il venait de se prétendre fils d'une divinité inexistante. Mes pensées étaient entièrement tournées vers mon prénom : Zadyssa. Je le sentais accompagné d'une histoire bouleversante. Au fur et à mesure que je me le répétais, je lui trouvai une sonorité différente... Moins familier, plus mystérieux. Oubliant les deux personnes qui étaient présentes dans la pièce, je me mis à réfléchir sur sa possible signification et les révélations qui me parvinrent manquèrent de me faire perdre contenance.

Il ne s'agissait pas de ma véritable identité ! J'en avais eu plusieurs, Zadyssa, Alyssa, Éléa, Fernanda, Emma... Et autant de noms de familles. Pourquoi tout ces changements ? D'autres souvenirs refirent surface : les déménagements répétés. Ils avaient un lien avec les prénoms, je le sentais...Mais pourquoi ? Quelle était donc la vrai identité ?

C'était alors qu'un nom jaillit des décombres de la mémoire : Aliénore.
Était-ce mon prénom, ou une fausse identité ?
Peu à peu, les souvenirs me revinrent, un part un. Mon amnésie temporaire disparut et je me rappelai de tout. Ma vie, ma venue, mon histoire, mon caractère, mon père, ma mère, la Floride. Tout. Et plus encore, je me souvenais de mon vrai prénom : Aliénore... ainsi que de la création de cette fameuse blessure.

Moi : Je me souviens... Je ne m'appelle pas Zadyssa. J'ai eu plusieurs identité, j'ignore cependant les raisons. En vérité,  je me nomme Aliénore. Ma blessure était censée être refermée. Elle a dû se rouvrir lors de ma fuite dans les bois, je crois bien m'être prise une branche dans la tête... En réalité, c'est mon père qui me l'a faite. Il ne m'a pas abandonnée comme je le pensais autre fois, il a tenté de me protéger. Comme je l'avais dis, j'ai fui chez moi la première fois que des monstres s'en sont pris à moi. Mon père leur a lancé une bouteille en verre sur une trajectoire aléatoire qui se trouvait être mon crâne. J'ai perdu connaissance, par la suite et à mon réveil, tout avais disparu. Mais j'étais joliment blessée...
Chiron : Étrange... Tu dis donc t'appeler Aliénore et non Zadyssa ?
Moi : Tout à fait. Mais ce que je trouve bizarre, c'est pourquoi tous ces changements d'identité... Et je ne sais toujours pas ce que je fais ici !
Thimotay : Tu es très probablement la fille d'une déesse, étant donné que ton père est mortel. Tu es au camp des sangs-mêlés!
Moi (abasourdi) : Hein ? Ma mère?  Une déesse?  Elle est morte en me donnant la vie... C'est impossible !
Chiron : Je crois bien que si. J'en suis même certain. Sans te brusquer, j'aimerais connaître ton caractère.
Moi : Hum...Je suis, disons, plutôt intelligente, analyste, j'adore réfléchir et j'arrive à deviner ce à quoi pense les autres, généralement. J'aime bien le sport et euh... lire aussi, mais je suis dyslexique donc... Je n'ai jamais eu d'amis, comme je l'ai déjà précisé et je déteste faire de la peine aux autres. Globalement, je suis assez debrouillarde. Hum... j'ai peur des orages et de ce qu'ils produisent, mais je les trouve beau... Et surtout, je ne peux pas faire du mal à quelqu'un psychologiquement, cela m'ait impossible de sang-froid. Le frapper sans risquer de le blesser gravement, je peux, mais le faire saigner, ou pire, non !

Je fixai Chiron de mes yeux gris penchant vers le bleu, attendant sa réponse. J'avais de plus en plus mal au crâne, mais nr le montrait pas. Mes cheveux bruns tombaient en cascade dans mon dos, cela faisait bien longtemps que je ne les avais pas coupé...


[Hors rp : Comment as-tu deviné que nous étions fane ? x) Désolé Kinsa, oops, non, Elen. Ta visite à été écourtée par ma faute, peut-être la continueras-tu une fois que Aliénore sera rétablie. Oui, je ne m'en sortais plus avec les deux histoires différentes, j'ai suivis ton conseil^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 23/04/2016

MessageSujet: Re: La Grande Maison   Ven 29 Avr - 6:40

Le Centaure observe longuement l'humaine. Ses yeux rencontrent les gris de Aliénore. Il voit dedans de la souffrance, de la peur et de la fatigue.
Chiron: Tu as enduré beaucoup d'épreuves. Ce qui a fait de toi comme tu m'as dis une fille débrouillarde. Mais tu m'as l'air assez méfiante. Ici tu peux faire confiance à tout le monde. Les plus grands sont là pour t'aider!
Aliénore: Merci Chiron. À ce propos à qui dois-je ma rétablisation rapide?
Thim:À moi Thimothay, enfant d'Apollon, j'ai douze ans.
Aliénore: Apollon n'est qu'une divinité grecque, il n'existe pas.
Chiron:Et bien non justement il existe, et les autres aussi. Tu es la fille d'une déesse grecque!

Thim voit de l'hésitation dans les yeux de l'adolescente à peine plus grande que lui. Elle dpit avoir du mal à y croire.
Thim:Tu verras être demi-dirux c'est mortel!
Aliénore n'a pas l'air de comprendre repare dans un sommeil profond.

Hirs sujet: Aliénore tu as un personnage intéressant à développer. Comme dit à Elen, si tu veux poster au bungalows c'est à celui de Hermès. Tu peux aussi t'entraîner dans les différent topics. Tu es officielement recencée!Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colo-des-sm.discutforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Grande Maison   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Grande Maison
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [R 24/05/14] [Sims3]Une grande maison.
» Vente Grande maison sufokia 2 coffre 3 piece
» [Immobilier] Grande Maison à Vinewood [450.000$]
» [Sims 3]Grande maison pour mon legacy
» [Event] On se cache dans le château d'Amakna !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La colonie des sang mêlé :: La Grande Maison-
Sauter vers: